Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

DELAGE Laury

45 cours national

13690 GRAVESON

tel : 0673448873

E MAIL : laury.delage0@orange.fr

les frais de port ne sont pas compris

crea.horse

LES NORMES

DIMENSION D'UN BOX

 

Même si la taille du cheval ou du poney influence la taille du box, il est conseillé de prévoir plutôt large afin de ne pas être pris à dépourvu si on achète un cheval après le poney.

La surface intérieure doit être d'un minimum de 9 en 12 m2, soit 3 à 3,5 mètres de côté, sauf pour les juments suitées ou les chevaux malades qui doivent bénéficier d'une surface minimale de 12 à 16 m2, soit 3,5 à 4 mètres de côté. D'autre part, la hauteur minimale doit être de 3 mètres pour permettre un volume d'air d'environ 40 m3.

Le sol du boxe doit présenter plusieurs qualités importantes : 

  • Résistance à l'effritement causé par le passage des chevaux ferrés et par les urines.
  • Imperméabilité aux urines et à l'humidité provenant du sous-sol.
  • Adhérence pour que le cheval ne risque pas de glisser quand il se lève ou lorsqu'il circule.
  • Facilité du nettoyage et maintien d'une bonne hygiène grâce à un sol assez lisse et sans trou, ni fissure de surface.
  • Évacuation des eaux de nettoyage par une pente d'environ 1 % en direction de la porte.

Plusieurs matériaux répondent à ces critères :

  • Béton strié.
  • Bitume.
  • Tapis en caoutchouc.
  • Caoutchoucs liquides.

Les Dimensions d'un Box

ABRI DE PATURE

La taille de l'abri dépend beaucoup du nombre de chevaux qu'il doit accueillir et de la force de caractère des chevaux en présence.

La hauteur minimale est de 2,8 mètres. Pour 2 chevaux, on utilisera :

  • Un abri carré de 5 mètres de côté, uniquement pour les chevaux se tolérant très bien.
  • Un abri rectangulaire avec une longueur de 6 mètres et une largeur de 3 à 4 mètres.
  • Un abri en demi-cercle avec un rayon de 5 mètres qui évite aux chevaux dominés d'être bloqués dans un coin.

Les pluies rasantes et le vent seront atténués par un bardage dans la partie supérieure de l'entrée et par un auvent, qui a également le mérite d'augmenter la surface abritée.

Pour permettre un bon écoulement de la pluie et, surtout, de la neige, la pente du toit est de 30 à 30 centimètres par mètre.

Il est toujours préférable de prévoir large car on ne sait jamais combien de chevaux vont finalement être accueilli au fil du temps... Dans la même idée, on peut construire un grenier pour stocker le fourrage et l'alimentation, à condition que le plancher soit très solide et isole les chevaux des poussières. Une trappe permettra de descendre facilement les bottes. Cette installation est par contre totalement prohibée dans les écuries car les risques d'incendie et la diffusion des poussières apportent de trop nombreux désagréments.

Pour que les chevaux apprécient leur abri, il est indispensable qu'il soit bien orienté afin que l'entrée ne soit pas orientée vers les vents dominants, ni vers le sud. Un dispositif de lourdes lamelles en plastique permet, après un temps d'adaptation du cheval, d'agir efficacement comme brise-vent.


L'Abri de PatureL'Abri de PatureL'Abri de PatureL'Abri de Pature

MANGEOIRS

Il est plus aisé pour la distribution de placer la mangeoire du côté du couloir dans l'angle opposé à la porte.

De cette façon, on peut installer une trappe ou prévoir une ouverture, de 0,25 x 0,30 mètre, au-dessus de la mangeoire. Il existe 2 systèmes fonctionnant avec la trappe, soit avec une mangeoire fixe, soit avec une mangeoire pivotante. Mais dans les tous les cas, un système de fermeture de la trappe est indispensable pour éviter que le cheval ne joue avec.

Dans le cas d'une mangeoire fixe, l'ouverture doit être placée assez basse pour permettre de voir si le cheval a fini sa ration et si la mangeoire est propre. Par ailleurs, le fait d'avoir une trappe ouverte permet de visualiser si le cheval a fini sa ration et donc d'agir plus rapidement en cas de maladies.

Même si on ne dispose pas de cet accès rapide à la mangeoire, ce placement permet de distribuer plus aisément les rations.

Des théories différentes existent en ce qui concerne la hauteur de la mangeoire (les distances sont données pour les chevaux de selle):

  • Entre 1 et 1,30 mètre pour éviter que le cheval ne puisse y poser un pied.
  • entre 0,60 et 0,90 mètre pour éviter que le cheval ne se cogne un genou ou la tête.

Ce dernier problème n'existe pas dans le cas de mangeoires encastrées dans un bloc de béton armé mais ce système gêne leur nettoyage.

Le choix de la mangeoire se portera sur un modèle incassable et anti-gaspillage, d'un volume de 16 à 25 litres, avec une bonde de vidange que le cheval ne puisse pas attraper avec ses dents.

Pour les rongeurs, une cornière métallique peut être fixée que le rebord de la mangeoire.

En complément de la mangeoire, on installera un support de pierre à sel.


Mangeoire d'angleMangeoire droiteSupport de pierre à sel

ABREUVOIR

L'emplacement le plus adéquat est dans l'angle opposé à la mangeoire. De cette façon, le cheval souille moins son abreuvoir avec les granulés lorsqu'il mange, pour les amateurs de muesli et de barbotage... Par contre, la surveillance de sa propreté est moins aisée et son exposition au gel est plus forte.

Pour pouvoir installer une alimentation unique pour 2 abreuvoirs, on les installe des 2 côtés de la même paroi.

La contenance doit avoir un minimum de 6 litres et la hauteur de son installation est entre 1 et 1,3 mètre pour les chevaux de selle.

Sa matière peut être de l'aluminium, de la fonte ductile peinte ou émaillée, du caoutchouc ou du polyéthylène.

L'alimentation des abreuvoirs doit répondre à certaines obligations :

  • Pente générale du réseau d'alimentation vers une purge générale pour en faciliter l'utilisation.
  • Installer pour chaque abreuvoir une vanne d'arrêt qui évite de couper tous les abreuvoirs en cas de fuite.

2 formes d'installation existent :

  • Alimentation haute avec une tuyauterie soit en cuivre, soit en métal galvanisé, soit en polyéthylène dans une goulotte métallique, à plus de 2,80 mètres du sol : ce procédé facilite l'évolution ultérieure de l'installation et les réparations mais doit être éloignée des entrées d'air pour éviter le gel.
  • Alimentation enterrée avec une tuyauterie en polyéthylène : procédé moins onéreux et épargné par le gel.

Le gel est une réelle calamité dans beaucoup de région. Il n'existe pas beaucoup de systèmes réellement efficaces :

  • Enroulement d'une résistance autour des canalisations et protection de l'abreuvoir par une l'intégration d'une résistance.
  • Installation d'une pompe et d'un régulateur permettant une circulation permanente de l'eau.

Plusieurs types d'abreuvoirs automatiques existent :

  • Abreuvoir à palette ou à palpeur : l'arrivée d'eau est déclenchée par le cheval lui-même, ce qui nécessite un apprentissage de sa part qui est facilité en remplissant manuellement l'abreuvoir pour que le cheval déclenche lui-même le dispositif en buvant. L'abreuvoir à palpeur est plus facule d'entretien et se coince moins facilement.
  • Abreuvoir à niveau constant : l'arrivée d'eau est gérée par un flotteur ce qui requiert un nettoyage régulier de l'abreuvoir pour éviter que le flotteur ne soit coincé par de la paille ou toute autre saleté.

Quel que soit le modèle choisi, il est indispensable qu'il soit muni d'un bouchon de vidange.

Même si l'abreuvoir est d'un modèle incassable, il est souvent utile de le protéger par un tube de 40 à 60 millimètres (ou un fer plat de 10/100), fixé sur une platine métallique galvanisé, de la forme de l'abreuvoir ne laissant pas un espace supérieur à 6 centimmètres pour éviter qu'un cheval, et notamment un poulain, ne se coince un pied. De cette façon, les chevaux ayant l'habitude de s'y gratter éviteront de léser les tuyauteries et les raccordements.


Abreuvoir à niveau constantAbreuvoirAbreuvoir